Comment faire face à un choc allergique

Comment faire face à un choc allergique 263x263 - Comment faire face à un choc allergique



Comment faire face à un choc allergique

L’essentiel tout de suite…

En cas de choc allergique (choc anaphylactique), procédez comme suit:
✓ Appelez ou faites appeler les secours (Samu-15).
✓ Surélevez les jambes et les pieds de l’enfant de 20 cm environ.
✓ Surveillez son état cardio-respiratoire.

Si vous avez une seringue d’adrénaline prête à l’emploi et que votre médecin vous l’a conseillé :
✓ Injectez doucement le produit jusqu’à la reprise d’un pouls perceptible au niveau du poignet.

Si vous n’avez pas d’adrénaline, mais que vous disposez de corticoïdes injectables comme le Célestène® ou le Solumédrol®…
✓ Injectez-les selon les recommandations du médecin.

Si vous ne possédez aucun médicament…
✓ Surveillez les constantes vitales de l’enfant. Couchez-le sur le côté si sa respiration est normale (position latérale de sécurité.
✓ Commencez la réanimation cardio-respiratoire si elle devient nécessaire.

Comprendre
Le choc anaphylactique est une réaction allergique grave, parfois mortelle. Il est déclenché par une piqûre d’insecte, un médicament ou un aliment auquel le sujet est fortement réactif. Il est important de savoir en reconnaître les signes annonciateurs, car il s’agit là d’un accident nécessitant une prise en charge urgente.

Reconnaître les signes
• L’enfant se plaint de picotements au niveau du visage ou sur tout le corps.
• Il se sent mal, souffre de nausées, éprouve des difficultés à respirer et donne l’impression d’étouffer.
• Il change de couleur, devient tout pâle ou, au contraire, tout rouge. Ses lèvres bleuissent.
• Ses mains et ses pieds sont glacés.
• Parfois son visage, ses paupières ou sa bouche gonflent. C’est très grave, il faut agir vite.

Réagir
• Appelez ou faites appeler les secours.
• Surélevez les jambes et les pieds de l’enfant de 20 cm, en glissant un gros coussin sous ses genoux (cela permet de maintenir une circulation sanguine suffisante dans les organes vitaux).
• Surveillez son état cardio-respiratoire (reportez-vous au chapitre sur l’arrêt cardio-respitaroire).

Ensuite, trois cas se présentent:

Vous avez une seringue d’adrénaline prête à l’emploi (seringue graduée par des traits). Sur les conseils de votre médecin…
• Piquez avec l’aiguille, juste sous la peau (pincez la peau avec vos doigts, entre le pouce et l’index).
• Injectez doucement le produit, trait après trait, jusqu’à la reprise de conscience et jusqu’à ce que vous puissiez observer des bruits du cœur et des pouls bien frappés. Vous n’avez pas d’adrénaline, mais vous disposez de corticoïdes injectables, comme le Célestène® ou le Solumédrol® Sur les conseils de votre médecin…
• Injectez-les. Bien que moins efficaces que l’adrénaline, ils agiront quand même sur l’œdème et sur l’inflammation.
• Surveillez les constantes vitales (pouls, respiration).

Vous ne possédez aucun médicament…
• Surveillez les constantes vitales (pouls, respiration). Couchez l’enfant sur le côté si sa respiration est normale (position latérale de sécurité, voir page 219).
• Commencez la réanimation cardio-respiratoire si elle devient nécessaire (reportez-vous au chapitre sur l’arrêt cardio-respiratoire).

Après cet épisode, équipez l’enfant d’une trousse minimale, avec une seringue injectable, et munissez-le d’une carte mentionnant son nom, son adresse, le type d’allergie dont il souffre et le traitement indispensable.

Republished by Blog Post Promoter

Comments

comments

The North Face Michael Kors Outlet Online The North Face Outlet Hermes Birkin Cheap Oakley Sunglasses New Balance Outlet Cheap UGGs Louis Vuitton Outlet Online