Comment faire s’il a été mordu

Comment faire sil a été mordu 263x263 - Comment faire s'il a été mordu



Comment faire s’il a été mordu

L’essentiel tout de suite…

En cas de morsure, procédez comme suit :

Pour une morsure animale (sauf les serpents) ou humaine…
✓ Lavez la morsure avec de l’eau savonneuse à deux ou trois reprises.
✓ Désinfectez soigneusement la plaie avec du chlorure de benzalkonium.
✓ Couvrez-la à l’aide de compresses stériles.
✓ Vérifiez bien que les vaccinations de votre enfant sont à jour Assurez-vous aussi que l’animal est vacciné contre la rage, surtout en zone endémique.
✓ Consultez toujours un médecin.

Pour une morsure de serpent…
✓ Immobilisez le membre mordu et faites un bandage serré avec une bande Velpeau au-dessus de la morsure (sans faire de garrot !).
✓ Désinfectez la plaie au Dakin® ou avec de l’eau de Javel diluée à 3° de chlorométrie.
✓ Placez de la glace dans un linge et posez-la sur la morsure.
✓ Allongez l’enfant et emmenez-le aux urgences sans le faire marcher.

Si l’enfant présente un malaise, des vertiges, ressent des difficultés pour respirer :

✓ Avertissez les secours (Samu-15 ou pompiers-18).
✓ Allongez-le et procédez comme décrit ci-dessus (glace et bandage serré au-dessus de la morsure).
✓ En attendant les secours, surveillez les constantes vitales de l’enfant (rythme cardiaque et fréquence respiratoire). Si nécessaire, commencez le massage cardiaque et la ventilation artificielle.
Parfois, les morsures de serpents provoquent un gonflement impressionnant du membre atteint. Il devient froid, vire au blanc bleuté. C’est le signe d’une envenimation, qui nécessite une hospitalisation.

Comprendre
Pour la plupart d’entre nous, les morsures évoquent les chiens. Pourtant, les canidés ne sont pas les seuls à mordre, loin s’en faut. Un enfant peut être mordu par l’un de ses camarades, par exemple. De plus, contrairement à ce que l’on pourrait croire, les serpents ne piquent pas… ils mordent ! Leurs morsures nécessitent un traitement particulier, puisqu’elles peuvent entraîner l’inoculation de venin. Elles font dans ce chapitre l’objet d’une section spécifique. Outre le risque d’envenimation pour les morsures de serpents venimeux (vipères), le risque des morsures réside principalement dans l’infection bactérienne de la blessure. Attention notamment au tétanos ! Vérifiez bien que les vaccinations de votre enfant sont à jour. Assurez-vous aussi que l’animal est vacciné contre la rage, surtout en zone endémique. Enfin, bien que les morsures animales soient les plus fréquentes, sachez que les morsures humaines sont parfois plus graves. Elles véhiculent quantité de germes infectieux.

Attention à la rage !
Ne prenez aucun risque ! Chez l’homme, la période silencieuse (sans symptôme apparent) peut être très longue (jusqu’à plusieurs mois) Or la rage est une maladie mortelle.
• Téléphonez à un vétérinaire pour savoir si votre lieu de résidence est touché par la rage (zone « endémique »).

Si vous habitez dans une zone endémique :
• Demandez le carnet de vaccination de l’animal à son propriétaire. Vérifiez vous-même les dates des injections.
• Si cela se révèle impossible, contactez le vétérinaire de l’animal.

Si vous êtes dans une zone indemne de rage :
• Vérifiez que l’animal est bien vacciné contre la rage
• S’il n’est pas vacciné, demandez au propriétaire s’il a effectué des voyages avec son animal dans des zones à risques ou des pays étrangers durant les derniers mois.
• L’animal doit être surveillé pendant dix jours. S’il ne présente aucun signe au bout de cinq jours, on peut le considérer comme non atteint. Votre enfant ne risque donc pas de contracter la rage.

Si vous n’avez aucune information sur l’animal (animal errant ou sauvage), il faut traiter l’enfant de manière préventive, comme si la bête était enragée.
• Conduisez l’enfant immédiatement chez le médecin pour qu’il reçoive un traitement spécifique antirabique (vaccination et sérum antirabique).

Méfiez-vous ! Certains petits animaux sauvages, même mignons et sympathiques, peuvent être atteints (écureuils, hérissons, souris, chauves-souris). Il en va de même pour le bétail.

Réagir
Les morsures d’animaux (à l’exception des serpents) ou d’humains
• Lavez la morsure avec de l’eau savonneuse à deux ou trois reprises.
• Désinfectez la plaie soigneusement avec du chlorure de benzalkonium.
• Couvrez-la à l’aide de compresses stériles.

ATTENTION ! Une consultation médicale s’impose quelle que soit la morsure. La fermeture de la blessure sera effectuée par un chirurgien. Si les cicatrices sont très visibles, elles pourront ensuite bénéficier de chirurgie réparatrice.

Les morsures de serpents
Les vipères sont les seuls serpents venimeux vivants sous nos climats, mais leur morsure est rarement mortelle. Il arrive que l’on sente une petite douleur au moment de la morsure sans que l’on ait eu le
temps de voir le reptile. L’endroit de la blessure est souvent évocateur : pied, cheville ou main si cette dernière a été posée sur le sol… Les traces des crocs de la vipère donnent deux petits points, souvent entourés d’une auréole rouge. Il faut y penser même si vous n’observez qu’une seule petite tache rouge, car il n’est pas rare que la vipère perde un croc.

Que faire ?
• Immobilisez le membre mordu et faites un pansement serré avec une bande Velpeau juste au-dessus de la plaie (PAS DE GARROT !).
• Désinfectez la morsure au Dakin® ou avec de l’eau de Javel diluée à 3 ° de chlorométrie.
• Posez, si possible, de la glace sur la plaie. Cela ralentira la diffusion du venin. Notez que pour éviter les gelures, la glace ne doit jamais être posée directement sur la peau. Placez-la au préalable
dans un linge ou un gant.
• Allongez l’enfant et emmenez-le aux urgences sans le faire marcher.

Les morsures de serpents peuvent entraîner un malaise, accompagné de sueurs, pâleur, vertiges, troubles respiratoires. Si c’est le cas :
• Avertissez les secours (Samu-15 ou pompiers-18).
• Allongez le blessé. Procédez comme décrit ci-dessus (glace et bandage serré au-dessus de la morsure).
• En attendant les secours, surveillez les constantes vitales de l’enfant {rythme cardiaque et fréquence respiratoire).
Parfois, les morsures de serpents provoquent aussi un gonflement impressionnant du membre atteint. Il devient froid, vire au blanc bleuté : c’est l’envenimation, heureusement rare. Le retour à la norma-
le risque de prendre plusieurs semaines. L’hospitalisation est nécessaire car il peut exister un risque vital.

Republished by Blog Post Promoter

Comments

comments

The North Face Michael Kors Outlet Online The North Face Outlet Hermes Birkin Cheap Oakley Sunglasses New Balance Outlet Cheap UGGs Louis Vuitton Outlet Online