Comment le protéger en voiture

Comment le protéger en voiture 263x263 - Comment le protéger en voiture



Comment le protéger en voiture

Les accidents de la route sont la première cause de décès d’enfants de moins de dix ans. A pieds, à vélo, en voiture, des mesures de sécurité s’imposent.

Comprendre

En trente ans, grâce aux différentes réglementations adoptées en matière de sécurité, le nombre d’enfants tués sur les routes a diminué de 73 %. Mais la France demeure en dernière position parmi les pays développés pour la gravité des accidents entre 0 et 5 ans. Et chaque année, 1 000 enfants de 0 à 14 ans sont tués ou grièvement blessés dans un accident de la route. Ces décès, ces blessures sont encore trop souvent liés à la négligence des parents : seul un enfant sur deux est attaché en voiture, et parmi ces derniers, moins d’un sur deux l’est convenablement! Or. lors d’un choc, être attaché divise par trois le risque d’être tué. Choisir un siège auto adapté à l’âge et à la taille de l’enfant, savoir le fixer convenablement, rester vigilant en toutes circonstances, même pour le trajet le plus court, doivent ainsi devenir des réflexes pour tous les parents.

Prévenir les risques

Les mesures générales:
• Donnez l’exemple : dès que vous êtes en voiture, mettez votre ceinture de sécurité.
• Evitez les jours de grands départs… surtout en plein été pendant les grandes chaleurs.
• Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture, qu’il soit attaché dans son siège ou non. Outre qu’il risque un coup de chaleur si la voiture est en plein soleil (reportez-vous à la page 77), il peut
glisser de son fauteuil ou provoquer un accident grave. Dans son bulletin, l’Office canadien des transports révélait trois accidents où des enfants laissés sans surveillance dans des sièges auto se
sont étranglés avec les courroies d’attache.
• Ne jouez pas au bricoleur et ne modifiez JAMAIS le siège auto de votre enfant pour en faire un « lit », un transat ou pour toute autre utilisation !
• Attachez-vous, même si vous êtes enceinte, en veillant bien à ce que la sangle basse de la ceinture passe sous l’abdomen et ne risque pas de provoquer de lésion en cas d’accident.
• Ne tenez jamais votre tout-petit dans les bras quand vous êtes en voiture. En cas de freinage brutal, il serait projeté contre le parebrise.
• Ne transportez jamais votre enfant dans un couffin ou une nacelle de landau posée sur la banquette arrière.
• Verrouillez les portières et les vitres électriques à l’arrière de la voiture.
• A chaque arrêt, vérifiez que votre enfant ne s’est pas détaché.
• Ne posez jamais d’objets lourds sur la plage arrière de votre véhicule En cas d’arrêt brusque, ils pourraient tomber sur votre enfant et le blesser
• Lors d’un long trajet en voiture, prévoyez des jouets mous et légers pour éviter toute blessure lors d’un choc brutal ou d’un freinage intempestif.
• Les enfants de moins de 12 ans doivent être assis à l’arrière du véhicule {sauf pour les sièges bébé, dos à la route, et à condition que le véhicule ne dispose pas d’un airbag passager à l’avant).

Les sièges auto

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un siège auto…
• Utilisez impérativement un siège adapté au poids de votre enfant. Si votre enfant est de petite taille ou de poids léger, ne changez pas de modèle de siège, même s’il a atteint l’âge requis! Inversement, le siège doit être changé pour un modèle supérieur si la tête de votre enfant dépasse le dossier {quand le milieu de son oreille est au niveau du haut du siège).
• Idéalement, achetez le siège en présence de votre enfant, afin de voir si les sangles se fixent facilement, si l’enfant est confortablement installé dans son siège, si sa tête est bien maintenue en cas de choc… Prenez un fauteuil bien enveloppant, afin que l’enfant soit protégé en cas de choc latéral.
• Privilégiez les fauteuils disposant d’un harnais 5 points (2 attaches au niveau des épaules, une entre les jambes et 2 au niveau du bassin). Choisissez un modèle réglable (plusieurs positions possibles pour les sangles des épaules).
• Vérifiez que le siège est aux normes françaises ou européennes (norme ECE R44/03). ATTENTION : la mention « Conforme aux normes européennes » ne signifie rien si elle n’est pas accompagnée de l’estampille ECE R44/03.
• Si le mode d’emploi manque de clarté ou si la fixation vous semble compliquée, évitez d’acheter ce modèle.
• Si Ton vous prête un siège d’occasion, soyez vigilant. Ne récupérez un siège ancien que si vous êtes certain qu’il n’a jamais été utilisé lors d’une collision. Si le fauteuil a été soumis à un choc lors d’un accident, le système d’attache et les sangles peuvent être altérés et ne plus offrir une sécurité maximale.
• Prenez un siège adapté à la taille de votre voiture. Un siège trop volumineux peut poser des problèmes de fixation sur certaines banquettes trop étroites.
• Vérifiez que les ceintures de sécurité de votre voiture sont suffisamment longues pour le modèle que vous achetez. Si vous avez un doute, assurez-vous que vous pourrez ramener le siège à son vendeur si vous ne parvenez pas à l’installer dans votre véhicule.
• Assurez-vous également que le système de fermeture du harnais répond à une double exigence : facilité de fermeture des boucles pour les parents et impossibilité pour l’enfant d’enlever lui-même la ceinture. Vous devez pouvoir retirer votre enfant en urgence!
• Choisissez un harnais réglable.

Age par âge, comment choisir?

De 0 à 9 mois (catégorie 0 et 0+, jusqu’à 9 kilos), deux choix de sièges sont possibles:
• Le siège coque, dos à la route (0-9 mois). Son avantage : l’enfant est semi couché, bien protégé. On peut utiliser la coque pour la promenade (certaines se fixent sur les montants de la poussette) ou comme transat à la maison. L’inconvénient : comme on l’enlève fréquemment de la voiture, il faut être
très vigilant et bien fixer le siège coque à chaque fois qu’on le réinstalle dans le véhicule.
• Le siège convertible. Dos à la route dans un premier temps, il peut être mis face à la route quand l’enfant grandit. Son avantage : il évite l’achat de plusieurs fauteuils successifs. Il permet de maintenir l’enfant dos à la route jusqu’à un âge plus élevé, or cette position est la plus sûre. Inconvénient : il est sans doute moins confortable pour le tout-petit.

De 9 mois à 4 ans (catégories 1 et 1-2, de 9 à 15 kilos), la plupart des modèles sont face à la route. On distingue:

• Le siège-baquet, le plus fréquent. Le siège est maintenu par la ceinture de sécurité. L’enfant, lui, est retenu par un harnais solidaire du siège.
• Le siège réceptacle ou «à table bouclier». Sans harnais, il s’agit d’un siège que l’on pose sur la banquette arrière et qui est pourvu d’une tablette. L’enfant et le siège sont maintenus par la ceinture de sécurité de la voiture. Pratique, ce type de siège auto est malheureusement peu connu en France. La tablette permet à l’enfant de jouer et de dessiner. C’est aussi elle qui amortit l’essentiel des chocs en cas d’accident.

De 4 ans à 10 ans (catégorie 2-3, 15 kilos et plus…). Deux dispositifs sont proposés:

• Le rehausseur est le plus fréquent. Il permet à l’enfant d’être bien maintenu par la ceinture 3
points. Passez bien la partie inférieure de la ceinture sous les bras du rehausseur, afin que l’enfant
soit retenu au niveau du bassin. L’idéal : le rehausseur avec dosseret escamotable. Il est plus
confortable pour l’enfant et réduit les risques de blessures graves.

ATTENTION!
– N’utilisez en aucun cas des coussins de la maison en guise de rehausseur.
– N’utilisez jamais le rehausseur avec une ceinture 2 points {ceinture centrale).
– Sans rehausseur, l’enfant risque des blessures graves au niveau de l’abdomen, une rupture de l’artère qui conduit le sang à la tête, des fractures de la colonne vertébrale.

• La tablette, peu connue en France, a l’avantage de pouvoir être utilisée avec une ceinture 2
points (ceinture centrale). C’est une sorte de petite table sur laquelle l’enfant peut jouer et
dessiner, et qui est munie d’une encoche où va se glisser la ceinture. En cas d’accident, la tablette
amortit donc la violence du choc.

Installer son siège auto

• Suivez scrupuleusement le mode d’emploi. Selon une récente enquête de la Commission de sécurité des consommateurs, 8 parents sur dix positionnent mal le siège auto!
• Si la notice n’est pas claire, contactez le constructeur, le vendeur du siège ou votre garagiste afin d’obtenir de l’aide pour fixer le siège. Ce dernier doit être fermement maintenu, comme «soudé » à la banquette. Il ne doit pas pouvoir bouger latéralement ni d’avant en arrière (sauf pour les sièges coque de catégorie 0, qui sont plus mobiles).
• Vérifiez A CHAQUE FOIS que vous montez en voiture, que le système est bien solidaire du véhicule.

IMPORTANT!
La prochaine génération de sièges auto sera sans doute équipée d’un système révolutionnaire de fixation appelé «système ISOFIX », qui «soude » littéralement le siège à la voiture (au moyen de crochets et non plus via la ceinture de sécurité).

A noter également : depuis le 1″ octobre 2004, tous les véhicules neufs sont équipés de ceintures 3 points, même sur la place du milieu, et de rétracteurs pour tous les sièges.

Ce qu’il faut retenir…

✓ Attachez toujours la ceinture de votre enfant, même pour un trajet court.
✓ Vérifiez les fixations du siège auto à chaque fois que vous prenez la voiture.
✓ Ne laissez jamais un enfant seul dans une voiture.
✓ Verrouillez les portes et les fenêtres arrières de votre véhicule.

Republished by Blog Post Promoter

Comments

comments

The North Face Michael Kors Outlet Online The North Face Outlet Hermes Birkin Cheap Oakley Sunglasses New Balance Outlet Cheap UGGs Louis Vuitton Outlet Online