Comment lui éviter une chute grave

Comment lui éviter une chute grave 263x263 - Comment lui éviter une chute grave



Comment lui éviter une chute grave

Avec l’âge, les risques de chutes graves se multiplient Les prévoir constitue la meilleure façon d’adapter la protection.

Comprendre
Une mauvaise chute durant l’enfance peut laisser des séquelles a vie. Or. même si les risques augmentent avec l’âge (l’enfant court dans les escaliers, se penche à la fenêtre, fait la course à vélo avec ses
copains…), les plus petits ne sont pas épargnés pour autant. On peut en effet tomber bien avant de marcher ! Les chutes de la table à langer ou de la poussette n’ont rien d’exceptionnel. Et les situations à risque sont nombreuses. A charge pour les parents de penser à tout, afin d’éviter le pire.

Prévenir les risques

De 0 à 2 ans
Les chutes de la table à langer
Chez le nourrisson, avant l’âge de 18 mois, la chute de la table à langer est l’accident le plus fréquent. Ces chutes peuvent avoir des conséquences graves et se soldent parfois par des fractures d’un membre ou du crâne. Les nourrissons sont très toniques. Ils gigotent énormément sur la table à langer, se retournent en un éclair et c’est la chute. La prévention est simple. Elle ne nécessite pas de moyens coûteux, mais seulement des réflexes de bon sens.

Que faire ?
• Installez votre table à langer dans un angle, dans le sens de la longueur, bébé face à vous. Cela facilite le change et ne laisse libre qu’un seul côté dangereux.
• Protégez le sol du côté où bébé peut tomber. Posez des coussins ou des tapis pour amortir la chute éventuelle. Cela évitera aussi les accidents, si une autre personne que vous change bébé.
• Lors du change, respectez une règle d’or : tout doit être prêt! Posez votre bébé, attaché dans son relax ou son transat, sur le sol près de vous, pendant que vous préparez les éléments indispensables au change ou au bain.
• Ne vous éloignez jamais de bébé et tenez-le toujours d’une main pendant le change.
• Si vous quittez la pièce, même pour une fraction de seconde, emmenez votre bébé avec vous!

Les chutes de poussette, de chaise haute, de canapé…
Elles sont toujours liées à un défaut de surveillance très bref. Les nourrissons ont parfois des mouvements brusques. Ils peuvent tomber de la poussette, du canapé ou de la chaise haute.

Que faire?
• Attachez toujours bébé dans la poussette et la chaise haute. Choisissez un matériel conforme aux normes de sécurité (réglementation de 1991).
• Surveillez en permanence l’enfant.
• Si votre enfant est précoce sur le plan des acquisitions motrices, faites-lui porter un harnais de contention thoracique.
• Ne posez jamais le siège ou le relax en hauteur, sur une table ou un meuble.
• N’installez jamais votre enfant sur le canapé, même calé avec des coussins.
• En voyage, prévoyez une barrière de sécurité si le bébé dort dans un grand lit.

A partir de 18 mois

Les chutes des fenêtres et balcons
L’enfant se penche trop en avant, bascule et tombe dans le vide. C’est le drame. Pendant les jeux avec d’autres enfants, il peut aussi être poussé ou encore se prendre pour « Batman » et vouloir voler (lire ci-contre).

Que faire?
• Si vous avez des fenêtres accessibles aux enfants, équipez-les de systèmes de blocage permettant juste l’aération ou faites poser un grillage de sécurité.

Les chutes dans l’escalier
C’est l’enfant qui échappe à la surveillance de ses parents tandis qu’ils ferment la porte de leur appartement, se précipite dans la cage d’escalier et dévale la moitié d’un étage. Mais le plus souvent,
ces chutes surviennent au domicile des parents ou de leurs amis, dans les montées d’escalier qui conduisent à l’étage supérieur ou au galetas. L’enfant gravit seul quelques marches et tombe à la
renverse. Ou encore, il est au premier et entreprend de descendre tout seul.

Que faire?
• Protégez l’accès de l’escalier jusqu’à l’âge de 3 ans par une barrière, en haut et en bas.
• Recouvrez les marches de moquette ou de tapis adhésif bien fixé !
• Au bas de l’escalier, protégez le mur et le sol, de manière à amortir une chute éventuelle (moquette épaisse, tapis).
• Si la rampe latérale est équipée de montants donnant sur le vide assez espacés pour permettre le passage de la tête d’un enfant, la chute est possible : fixez sur toute la longueur une moustiquaire solide ou un grillage en plastique.

Les chutes des lits superposés
Ce type de couchage est déconseillé avant l’âge de 6 ans. Les enfants risquent non seulement de tomber durant leur sommeil, mais également pendant les jeux. Etant donné la hauteur de ces lits, le risque de traumatisme est important. Il faut vraiment éviter ces meubles avant que tous vos enfants aient 6 ans révolus. Même si vous avez de grands enfants «raisonnables», vous ne pourrez pas contrôler en permanence que le petit dernier n’y monte jamais.

Que faire?
• Si la taille de votre appartement vous impose néanmoins cet achat, choisissez les lits les moins hauts possible, pourvus de la barrière de sécurité la plus élevée qui soit.
• Sur le sol, du côté où les enfants risquent de choir, posez un tapis épais, même sur de la moquette.

Jeux dangereux
Beaucoup de jeux très amusants deviennent vite dangereux, mais on ne peut pas tout interdire ni tout surveiller. Tous les enfants, ou presque, adorent sauter sur le canapé ou sur le lit de leurs parents.
Attention à la réception contre un angle du mur, de la table de chevet ou de la table de salon.

Que faire?
• Protégez tous les angles saillants, tous les éléments qui dépassent et les radiateurs avec une épaisseur de mousse assez rigide.
• Il existe de nombreux types de protection. Choisissez les plus adhésives et les plus rembourrées. L’esthétique de votre salon ou de votre chambre à coucher ne mérite pas un traumatisme crânien grave!

Les chutes des plus grands
De nombreux sports sont à l’origine, chez l’enfant, d’accidents graves voire mortels. Les traumatismes crâniens avec séquelles sont de plus en plus fréquents chez les enfants qui pratiquent des activités telles que le vélo, le ski, l’équitation ou le roller. Pourtant, certains équipements confèrent une protection efficace.
Qu’il s’agisse du vélo, du roller, de l’équitation ou du ski, un seul impératif: le port du casque.

Le roller
Les rollers sont souvent vendus avec des protections adaptées.
Utilisez-les !

Le ski
Les accidents graves sur les pistes de ski proviennent surtout de collisions avec d’autres skieurs, des arbres ou des poteaux mal protégés. Ils sont parfois responsables de traumatismes crâniens gravissimes.
Ces accidents ne peuvent pas toujours être évités mais, moyennant quelques précautions, leurs conséquences peuvent être plus bénignes. Il est préférable de casser un casque que de souffrir d’un reumatisme crânien!
D’ailleurs, casque et lunettes protègent aussi des petits chocs, lorsque les enfants manipulent leurs skis (chute des skis sur d’autres enfants, pointe des spatules envoyées dans les yeux…).

Le vélo
Le casque de vélo doit être imposé aussi bien aux jeunes enfants, susceptibles de tomber fréquemment, qu’aux plus grands (en particulier pour le VÎT). En achetant à votre enfant son premier vélo, offrez-lui le casque qui va avec : l’habitude sera prise d’emblée.

L’équitation
Les chutes de poney ou de cheval sont brutales et les traumatismes crâniens fréquents. Le port d’une bombe est indispensable.

Ce qu’il faut retenir…
✓ Si votre enfant à moins de deux ans, installez la table à langer dans un angle, afin de ne laisser libre qu’un seul côté dangereux. Du côté où le bébé peut tomber, protégez le sol avec des coussins ou un tapis pour amortir une chute éventuelle.
✓ Préparez tous les éléments indispensables au change avant de poser le bébé sur la table à langer. Dans tous les cas, ne vous éloignez jamais de l’enfant et tenez-le toujours d’une main pendant le change.
✓ Attachez toujours votre enfant dans sa poussette ou sa chaise haute. Surveillez-le en permanence.
✓ Ne posez jamais le siège ou le relax en hauteur (table ou canapé).
✓ Si vous avez des fenêtres accessibles à un enfant, protégez-les par un système de sécurité (grillage ou dispositif de blocage).
✓ Si votre enfant à moins de 3 ans, protégez l’accès à l’escalier par une barrière de sécurité en haut et en bas. Si la rampe latérale est équipée de montants suffisamment espacés pour permettre le passage d’un enfant, installez un grillage en plastique ou une moustiquaire solide.
✓ Disposez de la moquette épaisse ou un tapis en bas de l’escalier pour amortir une chute éventuelle.
✓ Evitez les lits surperposés avant l’âge de 6 ans.
✓ Placez sur tous les angles saillants ou les éléments qui dépassent une protection adaptée (épaisse couche de mousse).
✓ Si votre enfant pratique un sport à risque de chute (ski, roller, vélo…), équipez-le d’un casque de protection.

Republished by Blog Post Promoter

Comments

comments

The North Face Michael Kors Outlet Online The North Face Outlet Hermes Birkin Cheap Oakley Sunglasses New Balance Outlet Cheap UGGs Louis Vuitton Outlet Online