Comment réagir en cas d’hypoglycémie

Comment réagir en cas dhypoglycémie 263x263 - Comment réagir en cas d'hypoglycémie



Comment réagir en cas d’hypoglycémie

L’essentiel tout de suite…

En cas d’hypoglycémie, procédez comme suit :
Si l’enfant a perdu conscience…

✓ Appelez le Samu-15 ou les pompiers-18.

Si l’enfant est conscient…
✓ Donnez lui un biberon d’eau sucrée ou de jus de fruits, puis appelez le médecin.

Comprendre
L’hypoglycémie se caractérise par une baisse importante du taux de sucre dans le sang. Elle est rare chez le tout-petit, les enfants étant correctement et régulièrement alimentés sous nos latitudes. Elle
peut toutefois survenir à la suite d’une intoxication (alcool, aspirine à forte dose, médicaments).

Reconnaître les signes

L’hypoglycémie s’accompagne d’un certain nombre de symptômes :
• Pâleur.
• Tremblements.
• Moiteur des extrémités.
• Etourdissements, voire perte de connaissance.

Réagir
• Si l’enfant a perdu conscience, appelez le Samu-15 ou les pompiers-18.
• Si l’enfant est conscient, donnez-lui un biberon d’eau sucrée ou de jus de fruits, afin de faire remonter sa glycémie (taux de sucre dans le sang) et appelez le médecin.

Comment réagir en cas d’hypothermie

L’essentiel tout de suite…

En cas d’hypothermie, procédez comme suit :
✓ Donnez un biberon de lait chaud à l’enfant.
✓ Mettez-lui des vêtements supplémentaires et prenez-le dans vos bras pour le réchauffer.

Si la température de l’enfant est inférieure à 32 °C…
✓ Enveloppez-le dans une couverture.
✓ Prévenez les secours (Samu-15 ou pompiers-18).

Comprendre
Les médecins parlent d’hypothermie lorsque la température corporelle de l’enfant est inférieure à 35 °C. L’hypothermie peut être la conséquence d’une exposition trop longue à un environnement froid, par exemple lors d’une noyade. Elle peut également survenir à la suite d’une intoxication ou être la conséquence, paradoxale, d’une infection (elle succède alors souvent à un épisode de fièvre aiguë). Chez le tout-petit, elle peut enfin être le résultat d’une défaillance des mécanismes physiologiques de réchauffement du corps, en particulier lorsque le logement est mal chauffé. A Paris, le Samu reçoit environ 3 à 4 appels par mois pour hypothermie, contre 140 à 170 pour hyperthermie (fièvre). Souvent,
l’accident fait suite à la prise de médicaments contre la fièvre (antipyrétiques) qui ont fait chuter la température de l’enfant trop brutalement. Quelques infections virales sont également incriminées.

Reconnaître les signes

Certains signes doivent vous pousser à prendre la température de l’enfant :
• Somnolence.
• Frissons.
• Etourdissements.
Lorsque la température corporelle est inférieure à 35 °C mais supérieure à 32 °C, l’hypothermie est modérée.

Réagir
• Une hypothermie modérée sera aisément soignée par un biberon de lait chaud, une augmentation de la température de la pièce et quelques vêtements plus protecteurs. Pour réchauffer bébé, les bras
de la mère constituent souvent le meilleur des « radiateurs ».

Une hypothermie grave (en dessous de 32 °C) peut mettre la vie de l’enfant en danger.
• Procédez comme décrit ci-dessus pour réchauffer l’enfant.
• Enveloppez-le dans une couverture bien chaude.
• Appelez le Samu-15 ou les pompiers-18.

Republished by Blog Post Promoter

Comments

comments

The North Face Michael Kors Outlet Online The North Face Outlet Hermes Birkin Cheap Oakley Sunglasses New Balance Outlet Cheap UGGs Louis Vuitton Outlet Online